Pourquoi encore choisir un CMS pour son site web en 2022 ?

Au fil du temps, la production de sites internet s’industrialise. Le coût d’entrée d’un site s’est considérablement abaissé et plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous devez lancer un nouveau site. Explorons-les ensemble.

Mais c’est quoi un CMS ?

Un CMS, ou SGC en français, est un logiciel ou une plateforme permettant de créer et modifier facilement le contenu qui alimente un site internet. Le contenu peut être généré par une personne seule ou une équipe de webmasters mais il est également possible de laisser les visiteurs publier leur propre contenu. On parle dans ce cas de contenu généré par les utilisateurs (UGC).

Le CMS est protéiforme, il peut gérer votre site institutionnel, votre boutique en ligne, votre blog, votre médiathèque, votre site d’offres d’emploi.... Bien configuré, il peut propulser des sites allant d’une dizaine de visiteurs jusqu’à plusieurs dizaines de milliers par jour.
Un système de gestion de contenu est dans sa zone de confort pour la saisie, la validation, la classification, la gestion de médias, la configuration du référencement (SEO), l’attribution de rôles/droits à des utilisateurs(rices), l’agrégation, la navigation au sein de ces contenus...

Les CMS ne sont bien sûr pas la seule solution pour créer un site, mais ils sont accessibles et possèdent une base de fonctionnalités déjà existantes et suffisamment complètes. En optant pour un CMS, vous avez déjà un panel de fonctionnalités à votre disposition.

Le CMS peut être open source (Drupal, Wordpress, Prestashop…) ou propriétaire (Sitecore, Kentico, Adobe site manager...). Selon votre choix, des coûts de licence peuvent s’appliquer et votre niveau d’autonomie pour modifier / voir sous le capot varie très fortement.
À l’heure où les supports et canaux se multiplient pour se spécialiser (applications mobiles, réseaux sociaux, site institutionnel, site RH, site du support utilisateurs…), une constante est toujours présente : le besoin de rédiger votre contenu ! Vous avez donc toujours un intérêt à avoir un système de gestion de contenu au sein de votre structure.

Le marché tend à se rapprocher du modèle suivant : vous créez un site dédié à l’administration de votre contenu pour centraliser votre contenu et vos sites / applications se connectent à ce système de gestion de contenu pour présenter les bons contenus au(x) bon(s) endroit(s). Grâce à cette mutualisation vous simplifiez la mise à jour de l’information en évitant la répétition.

 

Faites votre choix

Chaque structure a ses propres besoins et le modèle décrit ci-dessus ne s’applique pas forcément à votre organisation. Rassurez-vous, il existe des solutions pour chaque taille de structure / projet. Passons en revue vos options de la moins onéreuse à la plus onéreuse.

Nous ne vous détaillerons pas ici, ni ailleurs, les avantages et inconvénients de chacun des logiciels car il en existe plusieurs dizaines dans chaque langage (PHP, Python, Ruby…). De plus, nous estimons que seule l’expérience d’utilisation et la mise en œuvre de ces outils permettrait de donner un avis objectif et légitime. Ce n’est pas notre cas, nous sommes experts Drupal.

À noter que nous mentionnons le terme de réversibilité dans les 3 options, ce terme désigne la capacité à repartir avec le code de votre site et vos contenus pour pouvoir les mettre chez un autre prestataire / hébergeur et les modifier.
 

Option 1 : Un site générique, hébergé sur une plateforme SaaS

Ce peut être l’offre de votre hébergeur type Ionos (1&1) ou un service dédié type Wix, Hubside. Il existe aussi des services spécialisés si vous voulez monter une boutique par exemple : Squarespace ou Shopify sont les services les plus connus.

Pour quelques euros par mois vous pouvez choisir parmi une collection de gabarits et ambiances visuelles celui qui vous plaît pour ensuite modifier le contenu des pages.
Les possibilités de personnalisation sont très limitées mais pour un site simple (type plaquette), cette option fait le travail. Vous n’avez pas à vous préoccuper de la maintenance, de l’hébergement, des sauvegardes. Tout est compris dans l’offre.

La contrepartie est que vous ne pourrez pas transformer le site pour en faire ce que vous voulez si le site doit évoluer au bout de quelques mois ou années. Vous ne pourrez pas non plus repartir avec le code source du site (réversibilité) pour l’héberger ailleurs ou le faire modifier par un(e) développeur(se). C’est la plateforme sur laquelle vous créez votre site qui est propriétaire de vos données.

Le coût de ces services est très accessible :

  • Coût de la conception et du développement : Gratuit si vous le faites vous même. Quelques centaines d’euros si vous passez par un prestataire.
  • Adaptabilité aux besoins métiers : Inexistante
  • Coût récurrent tout au long de la vie du site : 
    • Licence : Entre 1 et 50 € par mois pour le service
    • Hébergement : Compris
    • Maintenance : Compris
  • Personnalisation à votre image de marque : Inexistante à Faible
  • Connaissances techniques requises : Aucune
  • Réversibilité : Impossible

 

Option 2 : Un site sur mesure à partir d’un CMS

Si vous souhaitez un site qui reflète fidèlement votre identité visuelle et pour lequel l’expérience de navigation est taillée sur mesure pour vos contenus, alors le site hébergé sur une plateforme tierce ne conviendra pas. Vous aurez besoin de gérer votre site en autonomie.

Selon que vous possédiez les compétences au sein de votre structure ou via un prestataire type agence web (tel qu’Happyculture ;-)), les étapes de conception de l’interface (Design / Responsive), l’organisation de la circulation au sein des pages (ergonomie et organisation de l’information) et le développement seront des passages obligés pour rendre du mieux possible un service à vos visiteurs.

Pour construire ce site sur mesure, plutôt que de partir d’une feuille blanche, le CMS est l’outil nécessaire à votre projet pour les raisons mentionnées précédemment.
Avec un CMS vous partez d’un socle de fonctionnalités extensible. L’équipe technique se charge de configurer et enrichir ce socle en piochant dans la bibliothèque de modules complémentaires gratuits ou payants. Si vos besoins sont pointus et non couverts par un module complémentaire, les développeurs peuvent créer des fonctionnalités sur mesure. Dans certains cas, il pourra être nécessaire de déconstruire certaines fonctionnalités pour les redévelopper si le comportement par défaut ne vous convenait pas (ex : recherche de contenu sur mesure).

Drupal dispose de milliers de modules complémentaires centralisés sur le site officiel drupal.org. Cela permet de garantir la couverture par son équipe de sécurité et vous protéger d’éventuelles attaques ou fuites de données (si votre site applique les mises à jour (!)). Les modules sont développés par la communauté, 85% par des personnes payées pour le faire, 15% par des bénévoles.

Pour maîtriser votre image de marque et l’organisation de votre contenu votre site devra donc être hébergé sur vos serveurs ou chez un hébergeur. Selon la taille du site, le coût varie de quelques dizaines à quelques centaines d’euros par mois.

Il faudra ajouter à cela une ligne budgétaire dédiée à la maintenance du site. Qu’elle soit corrective ou évolutive, votre site vit au-delà de sa mise en ligne initiale. Des failles de sécurité peuvent être découvertes et votre site doit être mis à jour pour que vous restiez protégés. Des bugs peuvent également être corrigés par la communauté qui développe ces modules et vous en faire bénéficier gratuitement en appliquant ces mises à jour.

Pour résumer, vous êtes pleinement propriétaires de votre site, vous maîtrisez la mise en forme, l’organisation du contenu. 

Le coût de la conception et du développement représentent l’essentiel de la création du site mais permettent de se distinguer de ses concurrents et de garantir une réponse aux besoins de vos visiteurs.

  • Coût de la conception et du développement : Plusieurs milliers à dizaines de milliers d’euros selon la taille du site
  • Adaptabilité aux besoins métiers : Moyenne
  • Coût récurrent tout au long de la vie du site : 
    • Licence : 0 € pour les CMS open source
    • Hébergement : À partir de 50 € par mois
    • Maintenance : À partir de 100 € par mois pour une version minimale (correctifs de sécurité), plus si on ajoute des correctifs autres + des évolutions
  • Personnalisation à votre image de marque : Totale
  • Connaissances techniques requises : Une équipe technique interne ou un prestataire est indispensable
  • Réversibilité : Possible (peut dépendre du contrat, pensez à vérifier !)

 

Option 3 : Un site sur mesure à partir d’une page blanche

La troisième et dernière option qui s’offre à vous et votre équipe technique est l’utilisation d’un Framework (Symfony, Express, Django, Ruby on Rails…). Un framework est une boîte à outils qui permet à l’équipe technique de construire un outil personnalisé de A à Z. Vous tirerez les mêmes bénéfices que l’option 2 et irez plus loin dans la personnalisation en imaginant également la partie administration du site sur mesure.

Ce cas peut être intéressant pour des sites qui comportent une partie “métier” forte qui ne peut pas être réalisée via des modules complémentaires et le cœur d’un CMS ou qui nécessiteraient beaucoup de développements sur mesure.

Cette solution d’une certaine façon implique de réinventer la roue pour la saisie et l’administration des contenus car toutes les fonctionnalités de saisie du contenu et d’administration doivent être développées, là où le CMS propose une solution clé en main. C’est autant de budget en plus à y dédier.

Les avantages du Framework comparés au CMS sont faibles, le seul cas qui justifiera le surcoût sera l’intégration de nombreuses fonctionnalités métier.

  • Coût de la conception et du développement : Plusieurs milliers à dizaines de milliers d’euros selon la taille du site
  • Adaptabilité aux besoins métiers : Totale
  • Coût récurrent tout au long de la vie du site :
    • Licence : 0 €
    • Hébergement : À partir de 50 € par mois
    • Maintenance : À partir de 100 € par mois pour une version minimale (correctifs de sécurité), plus si on ajoute des correctifs autres + des évolutions
  • Personnalisation à votre image de marque : Totale
  • Connaissances techniques requises : Une équipe technique interne ou un prestataire est indispensable
  • Réversibilité : Possible (peut dépendre du contrat, pensez à vérifier !)

 

Conclusion

Voici un tableau récapitulatif des différents critères que nous vous avons présentés ci-dessus.

  Option 1 :
Site SaaS

Option 2 :
Site CMS

Option 3 :
Site Framework
Coût de la conception et du développement + +++ ++++
Adaptabilité aux besoins métiers Impossible ++ +++
Personnalisation à votre image de marque + +++ +++
Connaissances techniques requises + +++ +++
Réversibilité Impossible Possible Possible
Coût récurrent tout au long de la vie du site :
Licence / Abonnement ++ Gratuit (open source)
 / 
+ (propriétaire)
Gratuit
Hébergement Compris ++ ++
Maintenance Compris ++ ++

 

Avec toutes ces informations, nous espérons que vous y voyez plus clair sur l’intérêt d’un CMS et les situations où il est adapté.

Si vous comptez lancer un projet ou souhaitez des conseils sur l’organisation de votre contenu, n’hésitez pas à nous transmettre vos questions.

Votre commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre adresse servira à afficher un Gravatar et à vous notifier des réponses. Votre commentaire sera anonymisé si ce billet est dépublié pendant plus de 3 mois.

À propos de Julien

Co-fondateur - Scrum master & Expert technique

Utilisateur de Drupal depuis 2008, j’ai fait mes armes comme développeur chez Commerce Guys puis me suis mis à encadrer les nouveaux arrivants avant de donner des formations, participer aux avant ventes et accompagner les équipes au passage à Scrum.

Je suis impliqué dans la communauté française de Drupal depuis 2009, j’ai été tour à tour président puis vice-président de l’association Drupal France et francophonie entre 2011 et 2013.

À propos de Stéphanie

J’exerce dans la fonction Marketing depuis quelques années, principalement en Marketing digital et relationnel. J’ai développé mes compétences au sein de structures nationales et internationales, dans le tourisme, l’évènementiel, la restauration ou encore la sécurité web.