Fidèles au rendez-vous, les happyculteurs ont participité à l'édition 2016 des Drupal Developer Days. Après un suspens hitchcockien sur la participation ou non de Nicolas-l-homme-qui-passe-son-passeport-à-la-machine, c'est tous les quatre que nous avons pu nous envoler pour Milan, terre d'accueil de la communauté drupalienne du 21 au 26 juin.

Notre programme de la semaine n'était pas défini à l'avance, l'objectif dans ces cas là c'est de participer au maximum et de profiter des personnes sur place. Le démarrage s'est fait pianissimo à cause d'un manque d'organisation d'un appel d'offre à remettre pour le mercredi soir. Seule la moitié de l'équipe s'est donc lancée à corps perdu dans les issues queues de Drupal 8.

Côté sprint

Mon objectif de la semaine était de participer au sprint d'UX car, soyons honnêtes, il y a une belle marge de progression dans nos interfaces. Mon cheval de bataille pour la semaine a donc été l'issue suivante : (1) Remove "Display author and date information" in Display Settings in favor of listing Author and Date in Manage Displays.
J'ai pris peur en essayant de me lancer dans (2) Make displays appear like local tasks in the Views UI instead of custom UI design et mon amour pour les form modes et view modes m'a poussé à me rapprocher de (3) Move the Display modes link from Structure to inside Field UI de laquelle (4) Increase discoverability of view modes a été committée, la première faisant doublon et visant un objectif plus élevé.

Après avoir fait de la publicité sur Twitter à propos de l'envoi d'un premier patch, des gens m'ont demandé de jeter un œil à Publish nodes permission et New node permission "view unpublished content". La réalité m'a vite rattrapé, ces 2 demandes sont plus vicieuses qu'elles n'y paraissent, j'ai donc vite baissé les bras sur ce sujet.

J'ai également commencé à travailler sur Use two columns for the place block form mais la réalité de la collaboration sur le cœur est passée par là. Après avoir commencé un patch, Kris et Tim ont débarqué en disant "non mais en fait, il faudrait plutôt refaire l'UI de visibilité des blocs" et l'issue en est restée là. Elle avance avec ses idées mais bon, ça peut toujours être frustrant lorsque vous n'êtes pas habitué.

Les jours se sont enchaînés et les aller-retours sur les issues aussi. Au final je me suis concentré sur la (1) et sur la (3 / 4) qui était vraiment facile à faire entrer dans le cœur. Mon principal problème sur la (1) étant que je butte sur les retours du bot de test. J'ai un test qui échoue à cause de RDF mais je ne comprends pas comment le cœur gère ce truc. Et il y a des erreurs qui n'ont rien à voir avec mon code qui apparaissent. Je préfère donc attendre de résoudre les erreurs "logiques" avant de m'y atteler. Toute aide est la bienvenue en tous cas.

Intérieur d'une verrière à milan
CC 2.0 By Angel

Côté conférence

Le programme de ma conférence a été très simple, j'ai assisté à 2 sessions, celle de Zsofi sur l'organisation d'événements et celle de Josef sur un retour d'expérience de la bascule d'Amazee Labs à Scrum. Je suis surtout allé voir ces sessions pour leur présentateur et pour échanger avec eux, le contenu était chouette pour les 2 présentations. Ensuite j'ai participé à une keynote pour voir ce qu'il s'y disait mais j'ai été déçu sur le fond, c'était pas mal de banalités sur la nécessité de bien penser ses interfaces car des vraies personnes s'en servent et que la technologie est là pour nous aider à mieux servir les utilisateurs.
Les sessions étant filmées ça n'était pas ma priorité.

Côté communautaire

Les événements sont toujours une bonne excuse pour croiser les copains que l'on se fait à travers la planète, rien de tel pour l'ouverture d'esprit et le mélange des cultures. Cette année n'a pas échappé à la règle. J'ai dédié un jour de ma semaine à l'accueil pour aider à distribuer les badges, souhaiter la bienvenue aux participants et répondre aux petits tracas des uns et des autres. Je vous recommande vivement de faire la même chose lors de votre participation aux événements, c'est l'occasion de discuter avec la communauté locale et de faire de nouvelles rencontres et c'est une expérience fun qui vous change des sessions.

Côté ville / bouffe

C'est là que l'on parle des choses qui fâchent. Je m'attendais à découvrir une Italie flamboyante dans son architecture, dans sa nourriture, etc et j'ai été vraiment déçu. Je pense que c'est en partie dû au fait que cela a été un voyage professionnel et que les restaurateurs et commerçant ne sont pas prêt à vous accueillir pour vos voyages d'affaire... Lorsque vous demandez une facture à un restaurateur, vous avez le sentiment d'avoir renversé toute la table avec la vaisselle encore dessus. Ça ne leur fait pas plaisir, au point de parfois vous insulter si ce n'est pas pour vous refuser de vous donner une facture.
En ce qui concerne la carte des restaurants, vous aurez surtout le choix sur de la pizza ou des pâtes, sans surprise. Sauf qu'au bout de la 7ème journée à avoir des pizzas et des pâtes le midi et le soir, vous n'en pouvez plus. Tout cela a manqué de variété à mon goût, mais je suis sûr que ça n'est pas représentatif et qu'ailleurs ça se passerait sûrement mieux.
Le meilleur restaurant dans lequel nous avons mangé s'appelle Je suis jambon, ça ne s'invente pas. Lorsque nous sommes tombés dessus et que nous avons vu les notes positives, nous nous sommes précipités pour goûter leurs mets.
Le service était top, notre serveuse nous a raconté toute l'histoire de sa carte dans un anglais parfaitement adapté et compréhensible. Ils servent des sandwiches dans des pains spéciaux et bien sûr presque tout est à base de cochon. À vous de choisir quel type de jambon vous intéresse ! 2 ogres dans la bande en ont repris un second, nous vallant un digestif offert par la maison en partant alors que c'était la crise chez eux suite à la rupture d'une canalisation. Bref, tip top, allez y faire un tour.

La conférence s'est tenue à l'université de Milan, les locaux étaient donc immenses et aptes à accueillir une armée de développeurs. Oui mais voilà, c'était presque trop grand. J'ai trouvé difficile de connecter avec des nouvelles personnes, qui plus est parce que les premiers jours nous n'avons pas trouvé de place dans le labo dans lequel se retrouvaient la plupart des sprinteurs. Ça a enlevé au charme car nous étions hors de la vie de la salle.

Les transports sont corrects, il y a un bon réseau de bus, métro et tram, seuls les distributeurs de tickets sont lents et n'ont jamais voulu de nos VISA (et je ne parle pas d'obtenir un justificatifs).

Parco Sempione
Parco Sempione -  CC 2.0 by Mike Beales

Bilan

Après avoir organisé les Drupal Developer Days de 2015 à Montpellier, il était évidemment difficile de retourner à un événement similaire sans faire de comparaisons en permanence. Ça a pourtant été chose aisée car j'y suis allé comme simple participant. Je trouve que l'édition 2016 a été globalement réussie, les participants ont été satisfaits, il y avait du réseau, du café (très bon café !) et de la nourriture et une tonne de soleil ! J'ai cependant quelques bémols sur la ville et ses restaurateurs au point de me demander si j'accepterais de retourner à Milan si l'occasion m'était donnée.
On va maintenant se tourner vers 2017 pour savoir où nous irons, mon petit doigt me dit que ça se fera probablement dans l'Est de l'Europe.

À suivre !

Illustration principale : CC 2.0 by Daniel Enchev

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.